Partenaires du projet

Universitatea din Vigo este o insituție din Spania, fondată în 1990, care oferă o largă varietate de programe de educație și pregătire în trei campusuri inovative. Universitatea este recunoscută pentru atenția acordată specializării, cercetărilor de calitate și pregătirii în domenii diverse. Cu peste 3000 de cercetători, universitatea participă activ în diverse programe de cercetare europene.
Universitatea din Vigo este fondată pe valori pozitive, bazate pe transparență, o bună administrație, integrare, egalitate, diversitate și respect față de mediu. Instituția se implică activ în mediul social și economic, considerând că transferul de cunoștințe este fundamental, motiv pentru care se pune accentul pe se asigura că cercetarea se reflectă în dezvoltarea socială.
En 2020, l'Université a obtenu 25 projets Horizon Europe active, 29 projets INTERREG et 7 projets dans d'autres domaines européens.
 
 
 
 
 
 
 
 

L'Universidad Politécnica de Cartagena (UPCT) est une université publique de renom qui possède une longue tradition et une grande expérience en matière d'ingénierie et d'études économiques. Avec plus de 90 groupes de R&D, l'université se veut non seulement un lieu de diffusion des connaissances, mais aussi une source de création scientifique et technologique. Ces groupes mènent des recherches fondamentales et appliquées dans divers domaines. L'université propose des centaines de programmes, d'événements, d'ateliers et de cours de langues. L'UPCT s'engage à promouvoir la recherche, le développement, l'innovation et les échanges scientifiques avec de nombreuses institutions publiques et privées, nationales et internationales, en renforçant ses liens avec le monde de l'industrie.

Son rôle dans le projet consiste à superviser le WP3 et à mener des recherches sur les services écosystémiques des sols et l'évaluation économique. Plus précisément, il vise à créer un cadre conceptuel pour évaluer la valeur des services écosystémiques fournis par des sols sains et l'impact environnemental des activités qui ont une incidence sur la santé des sols.

L'Institut de recherche en agriculture biologique du FiBL est l'un des principaux instituts au monde dans le domaine de l'agriculture biologique. Son équipe d'experts est composée de personnes possédant des connaissances approfondies dans divers domaines de l'agriculture biologique, notamment la gestion des sols, l'élevage, les aspects socio-économiques, la transformation des aliments et l'analyse des marchés. Le FiBL s'engage depuis longtemps dans le développement international de l'agriculture biologique. Pour les projets de recherche et de développement, le FiBL travaille en partenariat avec l'Union européenne (UE) et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), facilitant le développement de l'agriculture biologique et agroécologique en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique latine, en étroite collaboration avec les organisations partenaires locales.

Dans le cadre du projet InBestSoil, le FiBL est chargé d'évaluer les impacts économiques et environnementaux de l'initiative d'agriculture carbone Ebenrain en Suisse et de la modélisation du système alimentaire afin d'évaluer le potentiel et les effets à l'échelle européenne des innovations en matière de santé des sols.

Wageningen University & Research, fondée en 1918, est une collaboration entre l'Université de Wageningen et la Fondation de recherche de Wageningen, dont la mission est d'explorer le potentiel de la nature pour améliorer la qualité de la vie. La capacité de l'université et de la recherche de Wageningen à combiner les pouvoirs des instituts de recherche spécialisés et de l'université est sa plus grande force. Cette union d'expertise conduit à des percées scientifiques qui peuvent être rapidement mises en pratique et intégrées dans l'enseignement. 

WUR possède une expertise remarquable en matière de santé des sols, prouvée par sa participation à des projets prestigieux tels que Diverfarming, SoilValues, NOVASOIL et Benchmarks. 

Dans le cadre du projet InBestSoil, WUR dirigera le WP5, où il développera des modèles commerciaux innovants pour la santé des sols et la co-conception de nouveaux modèles commerciaux et de stratégies pour améliorer les pratiques en matière de santé des sols. Ils contribueront à la création de laboratoires vivants à partir des phares actuels en s'appuyant sur une analyse documentaire systématique des modèles commerciaux existants pour la durabilité, basée sur l'évaluation des services écosystémiques fournis par les sols sains. En outre, ils donneront un aperçu des implications politiques.

Le Centre euro-méditerranéen sur le changement climatique (CMCC) est un centre national d'excellence pour la recherche sur le changement climatique, créé en 2005 et devenu une fondation en 2015. La mission de la Fondation CMCC est de réaliser des études et des modèles du système climatique et de ses interactions avec la société afin de garantir des résultats fiables, opportuns et rigoureux pour stimuler la croissance durable, protéger l'environnement et développer des politiques d'adaptation et d'atténuation fondées sur la science. Les chercheurs du CMCC sont engagés dans une recherche constante et une coopération scientifique à l'échelle internationale pour faire avancer le chemin de la connaissance afin d'atténuer les effets du changement climatique et de proposer des mesures d'adaptation, en intervenant, le cas échéant, avec des stratégies innovantes et durables.

Dans le cadre du projet InBestSoil, le centre analysera la situation politique actuelle concernant la santé des sols, développera des outils et des possibilités de certification/étiquetage, et proposera des lignes directrices pour introduire l'aspect économique de la santé des sols dans les incitations et les politiques. Avec un autre partenaire (Agris Sardegna - Agenzia per la ricerca in agricoltura), il sera responsable du Living Lab n° 1 sur les sols agricoles méditerranéens.

June Communications est une agence de marketing et de communication qui a commencé son activité il y a cinq ans dans le segment des start-ups, puis a développé sa palette de services pour les PME et les entreprises de divers secteurs aux niveaux national et international. L'agence possède une vaste expérience dans le secteur agricole, collaborant avec de nombreuses entreprises dans ce domaine, qu'il s'agisse de projets d'agriculture régénérative et de certification carbone, d'assurance agricole ou de services de financement pour les entreprises agroalimentaires.

Dans le cadre du projet InBestSoil, June Communications coordonnera les activités de communication, de diffusion et d'exploitation, en partageant son savoir-faire en matière de création et de diffusion de communiqués de presse, d'articles et d'entretiens avec les médias, d'articles scientifiques, de gestion et de stratégie des médias sociaux, de création de contenu graphique et de création de sites web, contribuant ainsi à accroître la notoriété du projet.

INXENIA est un cabinet de conseil qui fournit des services de R&D&I et de durabilité pour l'industrie de la pêche. En activité depuis 2010, elle est spécialisée dans l'analyse du cycle de vie (ACV) et a déjà travaillé sur des projets européens. Elle propose la certification de l'empreinte carbone des navires et fournit des services de coordination de projets. 

Dans le cadre du projet InBestSoil, ils réaliseront des analyses du cycle de vie pour les interventions sur les sols, coordonneront les efforts de diffusion et concevront des supports de diffusion. INXENIA est le chef de projet pour le WP3 - "Évaluation économique des services écosystémiques du sol et des impacts des interventions sur le sol" et le WP7 - "Communication, diffusion et exploitation". Ses responsabilités comprennent la coordination de la tâche de diffusion, la réalisation d'évaluations du cycle de vie des interventions sur les sols dans des laboratoires et des maisons vivants, et le soutien aux partenaires par la conception de matériel de diffusion.

Fondée en Galice en 2012, CVAN est une entreprise technologique spécialisée dans la conception, le développement et la fabrication de technosols "sur mesure" pour différentes applications environnementales et productives. CVAN possède une vaste expérience dans la gestion des déchets et les solutions environnementales qui cherchent à éliminer ou à atténuer les problèmes de contamination des sols et des eaux dérivés de diverses activités industrielles, agricoles ou minières. Cette expérience permet à CVAN de participer à plusieurs projets de R&D&I bénéficiant d'un financement national ou international.

Dans le cadre du projet InBestSoil, CVAN est partenaire du work package 2, en particulier du Light House 3, qui illustre l'expérience de l'ancienne mine de cuivre de Touro, où l'entreprise a conçu et développé des technosols.

La Fundación Global Nature est une organisation à but non lucratif profondément engagée dans la protection de la nature. Depuis sa création en 1993, la FGN allie théorie et pratique : l'élaboration de stratégies et de plans à un travail de terrain et à des projets appliqués. Ses principaux domaines d'intervention sont la préservation des habitats et des espèces, la promotion d'une agriculture et d'une production alimentaire durables et l'encouragement de la responsabilité des entreprises. Ses actions et ses projets sont interdépendants afin de créer des synergies, d'accroître l'efficacité de l'utilisation des ressources et d'assurer la continuité de chaque ligne d'action.

Dans le cadre du projet InBestSoil, FGN collaborera avec diverses parties prenantes, notamment des agriculteurs, des gestionnaires de terres, des organisations à but non lucratif et des forêts. Ensemble, ils créeront de nouveaux modèles d'entreprise pour améliorer la santé des sols, évalueront les modèles d'entreprise forestière après leur mise en œuvre et organiseront des ateliers. En veillant à ce que tous les projets soient interdépendants, FGN espère accroître l'efficacité des ressources et promouvoir la continuité de chaque initiative active.

Depuis sa création en 1919, l'université n'a cessé de développer et d'élargir les connaissances professionnelles dans le domaine de l'agriculture et des sciences connexes, dans le but d'offrir une éducation de haute qualité aux étudiants et aux experts agricoles. Ainsi, la faculté leur fournit les connaissances et les compétences scientifiques et professionnelles les plus récentes grâce à des programmes d'études de qualité et d'apprentissage tout au long de la vie. La faculté d'agriculture est responsable de toutes les recherches dans les domaines agroécologiques, y compris la gestion primaire des sols, les processus de dégradation, les systèmes de culture, la conservation des sols et de l'eau et la protection de l'environnement, et elle est impliquée dans de nombreux projets scientifiques et pratiques.

Dans le cadre du projet InBestSoil, l'UniZG collaborera avec les parties prenantes, organisera des démonstrations et des ateliers sur le terrain, fournira des échantillons de sol et des analyses d'indicateurs, couvrira l'étude de Lighthouse 4 et diffusera des informations par le biais d'articles universitaires.

Fondée en 1007, l'université Mykolas Romeris se concentre sur les sciences sociales, les sciences humaines et la recherche interdisciplinaire sur les innovations sociales pour la croissance mondiale. Elle compte environ 700 membres du personnel et 7 500 étudiants, dont 600 étudiants étrangers en quête d'un diplôme ou participant à un programme d'échange, originaires de plus de 40 pays. Elle s'attache à devenir une université durable et écologique, utile à la fois à la société lituanienne et à la communauté internationale. Offrant un enseignement international grâce à une recherche de haut niveau, l'université est membre de l'AIU, de l'EUA et de l'AUF, active dans d'autres organisations internationales clés, et coopère avec plus de 200 universités et entités publiques et commerciales.

Dans le cadre du projet InBestSoil, l'université Mykolas Romersis participe à la recherche et à l'observation du phare 5, à la coopération avec les parties prenantes, au développement d'indicateurs, à l'analyse des données et à l'évaluation des services écosystémiques.

Fondé en 1956, l'Institut national letton de recherche forestière "Silava" est le principal centre de recherche forestière et le chef de file des idées scientifiques dans le domaine de la sylviculture et de la recherche et du développement connexes en Lettonie. Les scientifiques sont impliqués dans la mise en œuvre de projets scientifiques couvrant différents domaines, en se concentrant sur les forêts et les écosystèmes associés. Outre la recherche forestière, les scientifiques du LSFRI Silava mènent également des recherches dans d'autres domaines de la bioéconomie, développant, transférant et popularisant des produits et des technologies issus de la forêt.

L'institut joue un rôle crucial dans le programme InBestSoil en offrant des points de vue d'experts sur les sols de la forêt boréale et en contribuant à tous les work packages grâce à ses connaissances approfondies. Plus précisément, le LSFRI Silava fournira le phare 6, représentant les sols de la forêt boréale, et contribuera à la mise en œuvre de tous les work packages en partageant ses vastes connaissances de la forêt et des écosystèmes associés.

Ekoboerderij de Lingehof est une exploitation agricole biologique et biodynamique de 96 hectares située dans la région de Betuwe aux Pays-Bas et fondée en 2003. Parmi les premières aux Pays-Bas à essayer de cultiver des lupins pour la consommation humaine, l'exploitation innove dans le domaine de l'agriculture biodynamique de haute technologie et tente actuellement de franchir une nouvelle étape dans les pratiques agricoles régénératives par le biais d'une recherche collaborative.

Dans le cadre du projet InBestSoil, Ekoboerderij de Lingehof partagera son expérience dans l'application pratique de la gestion durable et régénérative des sols dans l'agriculture. Sa plus grande contribution sera dans le WP2, où la ferme sera le principal promoteur de la co-création du laboratoire vivant axé sur les pratiques régénératives et l'inclusion des cultures fixatrices d'azote. De Lingehof sera également impliqué dans la co-conception de nouveaux modèles d'entreprise et d'initiatives autour de la santé des sols, ainsi que dans la communication et la diffusion des résultats.

Agris Sardegna est l'agence régionale sarde pour la recherche scientifique et l'innovation technologique dans l'agriculture. L'entité a été fondée en 2007 par la fusion de divers instituts de recherche établis dans les années 1950, avec pour mission de promouvoir le développement rural durable, de protéger et d'améliorer la biodiversité, et de fournir un soutien scientifique aux décideurs politiques régionaux. Agris soutient les agriculteurs et les décideurs politiques en produisant et en diffusant des connaissances scientifiques actualisées, acquises grâce à la participation à de nombreux projets de recherche européens et à des initiatives nationales et régionales de recherche et d'innovation.

AGRIS est spécialisé dans les études de terrain sur la gestion des cultures et l'amélioration génétique des cultures extensives méditerranéennes (par exemple, le blé dur et les fourrages), l'horticulture, les cultures arboricoles (vignobles, oliviers, arbres fruitiers, chênes-lièges), la gestion et la restauration des sols agricoles, l'élevage durable (élevage et amélioration génétique, en particulier pour les moutons et les chevaux), la sylviculture et l'aquaculture. Dans le cadre du projet InBestSoil, Agris coordonnera le Living Lab 1, conduira le LTE sur l'agriculture de conservation en Sardaigne et impliquera les parties prenantes et les agriculteurs dans le Living Lab 1.

LGI est une PME indépendante basée à Paris, active dans plus de 20 pays, avec une équipe multidisciplinaire passionnée par l'innovation et le développement durable. L'entreprise est spécialisée dans plusieurs secteurs, tels que l'environnement et le climat, les énergies à faible teneur en carbone et les territoires intelligents et durables, et participe à plus de 65 projets de recherche et d'innovation collaboratifs financés par l'UE. Elle a coordonné plusieurs de ces projets et dirige régulièrement des groupes de travail traitant des domaines d'expertise de l'entreprise, tels que la gestion de l'innovation, le marché, l'exploitation, les analyses économiques, l'évaluation des technologies et l'engagement public.

Dans le cadre du projet InBestSoil, LGI concevra et développera la plateforme de collaboration en ligne. LGI est également impliqué dans la cartographie des parties prenantes pour chaque LB/LL et dans le développement et la mise en œuvre d'une feuille de route des parties prenantes qui déterminera les objectifs, les activités et les indicateurs de succès pour un engagement efficace de toutes les parties prenantes impliquées dans le projet. En outre, LGI recherchera de nouveaux modèles commerciaux pour la santé des sols et coordonnera la tâche concernant l'exploitation et le plan de durabilité à long terme.

Udea est un grossiste, un détaillant de marque, un importateur et un exportateur d'aliments biologiques, ainsi que le franchiseur du concept de supermarché biologique Ekoplaza. Udea va au-delà de l'étiquetage biologique et souhaite offrir à ses clients des produits entièrement biologiques. Elle se concentre sur des projets qui renforcent notre chaîne alimentaire et la rendent plus transparente, en soulignant ce qui la rend unique. L'institution se concentre sur les activités de la chaîne de supermarchés, avec les petits entrepreneurs spécialisés qui possèdent un magasin bio et les clients de la chaîne hors domicile. Ils essaient d'informer le consommateur sur les produits biologiques issus d'une chaîne transparente, en rétablissant le lien entre l'aliment et le producteur.

Dans le cadre du projet InBestSoil, l'Udea fournira une assistance dans plusieurs lots de travaux, et jouera un rôle dans la diffusion des informations fournies par la ferme Andre Jurrius - De Lingehof et d'autres développements du projet.

ACTYVA S. Coop. est une initiative d'économie sociale sous un modèle de coopérative intégrale, fondée en 2014 pour faciliter la génération de projets productifs et les connexions entre eux et leur environnement. Avec des activités dans différents domaines du secteur agroalimentaire, ACTYVA couvre toute la chaîne de valeur, de la production alimentaire à la transformation et à la distribution de produits écologiques. Actuellement, ACTYVA gère 80 ha de vergers, d'arbres fruitiers, de pâturages et d'oliveraies en production biologique dans différentes régions d'Estrémadure, ainsi qu'un troupeau de 80 mérinos noirs, races en voie d'extinction. 

Le rôle principal d'Actyva dans le projet InBestSoil est de collaborer avec les communautés de parties prenantes pour la co-création, la co-innovation et le co-apprentissage.

L'université d'Exeter se consacre à la découverte et au changement de vie par le biais de l'éducation depuis 1851, date de la création des écoles d'art et de sciences d'Exeter. L'université est l'une des rares à être membre du Russell Group et a reçu un Gold Award du Teaching Excellence Framework (TEF), preuve de sa réputation internationale d'excellence en matière d'enseignement et de recherche. L'université compte plus de 25 000 étudiants originaires de 130 pays et plus de 125 000 anciens étudiants originaires de 183 pays, ce qui permet à la communauté universitaire, au personnel, aux étudiants et aux chercheurs invités de bénéficier d'une expérience mondiale et d'un environnement diversifié et inclusif.

Dans le cadre du projet InBestSoil, l'université d'Exeter participera à la conception de nouveaux modèles d'entreprise et d'initiatives fondés sur la valorisation de la santé des sols.

vers le haut